La prison d’Alcatraz

Cette prison connue comme l’endroit d’où on ne peut s’évader,l’île-prison d’Alcatraz a connu de sombres moments durant ses 29 ans d’activité pénitentière. Tortures, meurtres, émeutes, suicides…. Beaucoup d’âmes tourmentées sont mortes dans cette sinistre prison. Est-ce pour cette raison que l’on y entend quotidiennement d’étranges bruits et des hurlements dont la provenance est inexpliquée ?

L’équipe du groupe «every day paranormal» composée des frères Klinge et d’autres enquêteurs partent ici à l’assaut des secrets du fort d’Alcatraz, haut lieu de résidence de prisonniers célèbres comme Al Capone.La prison d’Alcatraz est située sur l’île du même nom au large de San Francisco, dans l’Ouest des Etats Unis.L’image que nous avons d’Alcatraz (que l’on appelle également «le rocher») est celle d’une prison réputée pour des conditions de détention tellement rigoureuses que l’évasion tenait du prodige.

Certains détenus ont quand même réussi à «se faire la malle», tels Frank Morris, les frères John et Clarence Anglin, qui parvinrent à s’échapper par le biais des bouches d’aération. (ils ne furent d’ailleurs jamais retrouvés)

De nos jours, la prison d’Alcatraz est le centre d’un intensif pèlerinage touristique, avec plus d’un million de visiteurs par années. Les plus grands criminels de l’histoire des Etats-Unis y ont séjourné… leurs esprits torturés hantent ils encore les lieux comme certains témoignages le laissent supposer ?

L’équipe «every day paranormal» s’y installera plusieurs jours pour tenter de récolter quelques preuves de la présence de ces esprits.

Le bloc cellulaire «D» fait l’objet de toutes les attentions, puisque c’est ici que l’on enfermait les prisonnier les plus dangereux. Par déduction logique, c’est l’endroit ou les conditions de vie était les plus pénibles.

Sous la houlette des frères Klinge, des caméras et des micros sont installés un peu partout dans les corridors du bloc précité, notamment dans les cellules 10 et 14 où des phénomènes paranormaux sont susceptibles d’êtres relevés.

L’équipe de chasseurs de fantômes fouine également dans les sous sols du complexe pénitencier («les cachots»), où l’on enfermait les prisonniers réfractaires à la discipline jusqu’en 1942.

Le traitement réservé à la seule membre féminine du groupe est assez particulier, puisqu’elle est laissée seule dans un pendant une bonne partie de la nuit dans une cellule afin de servir «d’appât» aux fantômes !

Portes qui grincent, «PVE» (phénomènes audio enregistrés), bref, vous pourrez être difficilement déçus côté frissons, d’autant que le suspens est savamment entretenu dans un cadre très glauque.

Le travail des frères Klinge part du postulat que nous laissons tous «une empreinte» de nos émotions les plus intenses quel que soit les lieux. La manifestation des phénomènes paranormaux à Alcatraz ne serait donc que le reflet des souffrances endurées par un/des prisonnier(s).

Ce point de vue est approfondi au point que l’on cherche dans la liste des prisonniers qui pourrait bien être le(s) mystérieux rôdeur(s) à l’aide de quelques indices, indices dont je vous épargne l’énumération pour ne pas tuer le suspens dans l’œuf.

Les esprits des prisonniers d’Alcatraz sont ils encore emprisonnés dans cet endroit ?*

La prison d'Alcatraz dans dame blanche 186515-300x199

Sources:

-textes:

             http://paranormal-info.kazeo.com

             http://www.mystere-tv.com

             

-images:

                http://vacanceo.com

 

12345...8

samikk |
KERAI BOUDJEMAA |
2011 - Année Internationale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SCIENCE FOR FUN
| jerseys123
| MARS SCOOP : Incroyables dé...