Les fantômes du château de Combourg

Le village de Combourg a fait sa sortie de terre dans le domaine de l’enchanteur Merlin et de la fée Morgane au voisinage du cinquième siècle, lorsque des moines irlandais vinrent s’y installer. Combourg n’est alors qu’un petit village, mais, déjà, de nombreuses légendes font leurs apparitions telles que l’histoire d’une fontaine qui serait miraculeusement apparue et dont l’eau aurait eu le pouvoir de rendre la vue aux aveugles. Plus tard, un lac serait mystérieusement surgit au pied du château de Combourg et son eau trop calme reflète encore aujourd’hui, par beau temps, les hautes tours du manoir.

Le château de Combourg est situé non loin de la forêt de Brocéliande et domine la commune de Combourg au cœur de l’île et Vilaine, en Haute Bretagne. Pour être plus précis, il est situé à mi-chemin de Rennes (39 km) et de Saint-Malo (36 km) Il a été en partie édifié au XIème siècle par l’évêque de Dol (en 1016 pour être exacte sur la première partie des travaux). Le bâtiment résista aux luttes féodales qui déchirèrent la Bretagne au Moyen-Âge. Il sortit indemne de la guerre de Cent ans et s’enorgueillit alors d’un nouvel édifice, la tour du maure, en souvenir des Croisades. Une deuxième tour, la Tour du Chat, fut construite un peu plus tard.

A en croire les mémoires de l’écrivain, François-René de Chateaubriand qui y passa une partie de son enfance, le château serait hanté par un fantôme à la jambe de bois accompagné d’un chat noir. Il pourrait s’agir de l’âme de Malo III de Coëtquen (1678-1721), ancien Comte de Combourg décédé en 1721.

En se basant sur les anciennes croyances, la tour du chat serait le lieu maudit du château, là d’où partiraient tous ces sortilèges… Cette croyance trouve son explication dans la tradition médiévale qui vouait une véritable haine aux chats noirs, perçus à cette époque comme l’animal de compagnie de Satan. Pour se protéger du démon, les seigneurs des lieux en arrivèrent ainsi à emmurer un pauvre chat à l’intérieur des parois de pierre de la tour à peine terminée. Acte odieux à nos yeux, mais ces braves châtelains se sentirent ainsi protégés des maléfices du Malin.

C’était, semble t’il, sans compter la revanche des esprits. Car aux dires de nombreux témoins, le chat noir se mit à hanter les couloirs du château et les propriétaires actuels des lieux ont décidé de faire contre mauvaise fortune bon cœur et propose à leurs chers visiteurs une carte postale à l’effigie de l’animal.

L’apparition du fantôme à la jambe de bois semble faire pour sa part son apparition vers 1721, date qui correspondrait à la mort du Comte Malo III de Coëtquen, ancien propriétaire du château de Combourg, comte qui se serait ainsi lié avec le chat pour en parcourir ses couloirs. L’élément qui fit principalement penser au comte Malo-Auguste de Coëtquen et qu’il serait mort au château, dans son lit et que celui-ci aurait porté une jambe de bois après avoir perdu sa jambe droite à la bataille de Malplaquet (1709) suite à une infection qui l’aurait fait pourrir de l’intérieur.

Ainsi, toujours aux dire de nombreux témoins l’ancien Marquis, accompagné de son chat, baladerait sa jambe de bois d’escalier en couloir, toquant aux portes de tous ceux qui logent là, faisant trembler de peur, par sa simple présence, les habitants qui s’y succédèrent. Pourtant, assure-t-on, il n’a rien de malfaisant et n’a jamais fait de tort à personne.

L’actuel propriétaire de Combourg, Géraud de la Tour du Pin-Verclause, s’en arrange fort bien, en digne descendant de François René Chateaubriand, cet écrivain français dont l’enfance s’écoula dans ces murs, à l’intérieur de ces vastes salles ombreuses et solennelles, dans ce parc où le mugissement du vent ressemble tant aux plaintes sinistres de quelque trépassé.

Outre un court passage dans ses Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand a également publié une œuvre plus complète sur les revenants du château, mais l’ouvrage est désormais introuvable. De plus, certains reportages télévisés traitant du sujet ont eu lieu au château, notamment dans Les 30 histoires les plus mystérieuses ou La soirée de l’étrange (TF1).

Le reportage que vous allez voir ici est celui tiré de l’émission Les 30 histoires les plus mystérieuses. Dans cette émission, l’histoire des fantômes de Combourg fut classé 22ième sur les 30 histoires présentées. Ce reportage télévisé a eu lieu directement au sein du château. La pièce qui serait le centre de ce phénomène paranormal est la chambre bleue où le comte serait mort dans son lit.

Alors coups publicitaire et médiatique à moindre frais car, il faut bien le dire, le château est magnifique et voir le reportage donne envie de le visité, ou bien fantôme hantant les lieux ? Ce qui est sur c’est qu’aucune action n’a permis à ce jour d’infirmer ou d’affirmer la présence de fantômes dans ses lieux hormis les nombreux témoignages.

Les fantômes du château de Combourg chateau-de-combourg

chateau-de-combourg-2

Sources:

-textes:

               http://www.mystere-tv.com

-images:

               http://paranormal-et-surnaturel.skyrock.com

               http://fr.wikipedia.org



1 commentaire

  1. Square Neck Wedding Dress With Empire Waist 5 mai

    Dead pent subject material, Really enjoyed reading through.
    Square Neck Wedding Dress With Empire Waist http://TheMermaidWeddingDress.com/tmdress/but-officials-say-it-was-fireworks-from-wedding.html

Laisser un commentaire

samikk |
KERAI BOUDJEMAA |
2011 - Année Internationale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SCIENCE FOR FUN
| jerseys123
| MARS SCOOP : Incroyables dé...