La Grande Faucheuse

La Mort a été représentée en tant que figure anthropomorphe ou comme personnage fictif dans de nombreuses mythologies et cultures populaires. La personnification de la mort en tant qu’entité vivante, consciente et sensible, est lié à l’idée de la mort et à son poids historique et philosophique considérable. Selon les langues, elle est un personnage soit féminin, soit masculin. Elle est souvent représentée sous forme d’un squelette (ou d’un squelettoïde présentant quelques rares lambeaux de peau sur certains os), parfois vêtu d’un grand manteau noir à capuche.

Dans le folklore occidental moderne, La Mort est généralement représentée comme un squelette portant une robe, une toge, noire avec capuche, éventuellement une grande faux. La Mort est alors connue sous le nom de « La Grande Faucheuse » ou tout simplement « La Faucheuse ». Ce symbole d’origine italienne est très présent durant tout le Moyen Âge et à la Renaissance, dans les peintures apocalyptiques et
macabres comme celle de Pieter Bruegel l’Ancien (Le Triomphe de la Mort). À une époque où la peste noire faisait des ravages, la faucheuse représentait un être terrifiant venu happer les vivants d’un coup de lame. Les allégories de la mort ont été reprise maintes fois dans des œuvres plus récentes, notamment liées à la fantasy, avec la même symbolique qu’à leur origine.

Exemples de représentation de La Mort :

- Au Moyen Âge, la Mort est imaginée comme un corps humain momifié ou en décomposition, qui deviendra plus tard le squelette vêtu d’une toge qui nous est familier.

- Inversement, La Mort est parfois représentée sous les traits d’une belle femme souvent vêtue de noir et d’une longue fauche qui est coutumement utilisée pour couper le blé dans l’ancien temps

- La Mort est parfois représentée dans les œuvres de fiction et l’occultisme sous le nom d’Azraël, L’Ange
de La Mort. (le nom Azraël n’apparaît dans aucune version de la Bible mais existe dans le coran.

- À cause de l’intime lien entre le Temps, la vieillesse et La Mort, le Temps en tant que figure mythologique est parfois associé à La Mort

- Un psychopompe est un esprit, une déité ou un être dont la tâche est de conduire les âmes récemment
décédées dans l’autre monde.

- La représentation de la mort portant une faux remonte à l’image du titan
grec Cronos. Celui-ci était fréquemment représenté en portant un globe surmonté d’une faux. Cronos est le père des dieux de l’Olympe, dont Zeus. Cependant, pour échapper à la malédiction lancée par
son père Ouranos, il décide de dévorer ses enfants. Au sixième enfant, son épouse Rhéa, lassée de ces infanticides lui donne une pierre à manger à la place de l’enfant : Zeus. Ce dernier combat son père et en le frappant au ventre lui fait « vomir » les autres enfants, qui le renverseront plus tard. Exilé sur Terre, en qualité de simple mortel, il fonde une communauté agricole, désignée par les Anciens sous le nom d’Âge d’Or. De là viendrait l’attribut de la faux, outil qui symbolise les récoltes, et de cette manière les saisons qui rythment l’existence, que Cronos a cru pouvoir maîtriser.

 

La Grande Faucheuse La-Grande-Faucheuse-250x300            la-grande-faucheuse-2

 

                          

           

           

              

 

 

 

 

 



1 commentaire

  1. stevenn 29 septembre

    salut si tu veut pour compléter ton article, sur la faucheuse, chez moi en Bretagne on l’appel l’Ankou et il possede une faut avec le tranchant monter a l’envers , voila un lien que tu pourrait utiliser comme source: http://selenim.free.fr/ressources/selenim/adj/ankou/ankou.html
    voila bonne continuation

Laisser un commentaire

samikk |
KERAI BOUDJEMAA |
2011 - Année Internationale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SCIENCE FOR FUN
| jerseys123
| MARS SCOOP : Incroyables dé...