Big Foot

Célèbre cryptide hominoïde du nord-ouest américain

Également appelé Sasquatch, le Bigfoot serait une créature bipède mi-homme mi-singe habitant principalement le Nord-Ouest Pacifique.

Apparence

L’apparence du Bigfoot varie d’un témoignage à l’autre, cependant, il est possible d’établir quelques généralités à son sujet :

-Son corps, presque totalement recouvert de poils noirs, bruns ou rouge sombre (à l’exception parfois du visage et des mains), évoquerait celui d’un singe

-Il ferait de 2 à 3 mètres et, selon certaines versions, aurait une carrure aux épaules de 3 pieds (90 cm)

-Il pèserait de 200 kg à près d’une tonne

-Il aurait des arcades sourcilières proéminentes et, selon certains témoignages, de grands yeux.

-Son crâne allongé serait doté d’une crête sagittale similaire à celle des gorilles mâles.

-Selon certains témoins, le Bigfoot aurait de plus une odeur forte et déplaisante

Pour certains cryptozoologues, le sasquatch serait un « animal » nocturne et omnivore ou ne se nourrissant que d’herbes et d’aiguilles de pin. Cette dernière possibilité est cependant incompatible avec la taille supposée du Bigfoot et son existence elle-même est encore sujette à débat.   

 

 

 

Traces

 

Le Bigfoot doit son nom (littéralement, « grand pied ») à la taille des empreintes de pieds qui lui ont été attribuées, qui va jusqu’à 60 centimètres de longueur et 20 cm de largeur.

La plupart des empreintes attribuées au Bigfoot ont cinq orteils, comme tous les grands singes. D’autres traces en ont toutefois un nombre variable, allant de 2 à 6. Certaines d’entre elles présentent de plus des marques de griffes, ce qui indique qu’elles ont peut-être été laissées par des animaux connus tels que des ours. De manière générale, les empreintes de sasquatch varient énormément en forme et en taille.

Des enregistrements de cris attribués au Bigfoot ainsi que des échantillons de poils et de fèces existeraient également mais ne semblent pas avoir permis de prouver son existence de manière concluante.

 

 

 

 

Historique et témoignages célèbres

Avant le 19ème siècle : les populations indigènes du Nord-Ouest Pacifiques avaient des légendes d’hommes sauvages, variant cependant d’une région et même d’une famille à l’autre à l’intérieur d’une même communauté. Des légendes similaires existent également sur tous les continents (l’Antarctique excepté). On peut notamment citer :

-Chez les Indiens Lummi : les Ts’emekwes

-Chez les Umatillas : les St’iyahama, de grands êtres vivants dans les montagnes qui kidnapperaient des gens

-Chez les Taidnapams : les Stiyaha ou Kwi-kwiyai (« Siffleurs ») contre lesquels les enfants sont mis en garde par leurs parents : il s’agirait d’êtres nocturnes qui kidnapperaient momentanément ou tueraient ceux qui prononcent leur nom

-Dans la langue Molala, le mot Stiya désigne une créature des montagnes plus grande que des humains qui enlèverait également des hommes et des chevaux, aussi appeléeLipa’ni.

-En 1840, le révérend Elkanah Walker, missionnaire protestant, rapporta que les Indiens de Spokane (état de Washington) affirmaient que des géants vivaient dans les montagnes avoisinantes et volaient parfois du saumon dans les filets des pécheurs.

-En 1920, ces légendes locales furent combinées par J. W. Burns pour une série d’articles publiés dans un journal canadien. C’est lui qui proposa le nom sasquatch (de sésqəc en Halkomelem, langue de l’un des peuples amérindiens de la région) pour décrire une hypothétique créature à l’origine de ces différentes légendes. Ces articles popularisèrent à la fois ces histoires et le nom « sasquatch » au Canada.

-Une nuit de juillet 1924, dans l’Etat de Washington, Fred Beck et quatre autres mineurs auraient été attaqués par plusieurs « hommes-singes », si l’on en croit un livre qu’il publia en 1967. Les hommes-singes auraient lancé des cailloux sur leur cabane, située dans une zone qui fut par la suite baptisée « Canyon du singe », puis auraient fui lorsque Beck et les autres ouvrirent le feu sur eux. Le lendemain, les mineurs auraient découvert de grandes traces de pas autour de la cabane.

-Bien que des rumeurs locales veuillent que des plaisantins aient jeté des pierres sur la cabane et créé de fausses traces de pieds, Beck pense que les créatures qu’il a vues venaient d’une autre dimension et ne sont qu’un des éléments des « prémonitions psychiques » et des visions qui ont jalonné sa vie.

-La même année, un bûcheron appelé Albert Ostman aurait été kidnappé par un sasquatch selon le récit des faits qu’il fit en 1957. Alors qu’il campait près de l’île de Vancouver, ses affaires et sa nourriture furent dérangées deux nuits consécutives. La nuit suivante, il se réveilla brutalement, prisonnier de son sac de couchage (dont l’ouverture était maintenue fermée) alors qu’il était traîné à même le sol pour une destination inconnue. Au terme d’une durée qu’il estima à 3 heures et durant laquelle il aurait parcouru 40 km, ce mouvement s’arrêta et il put sortir de son sac de couchage. Il se retrouva alors au milieu d’une famille de quatre sasquatchs doués selon lui d’un langage intelligent, qui ne lui firent pas de mal mais le gardèrent prisonnier pendant six jours. Il parvint finalement en s’enfuir en droguant le père sasquatch avec du tabac.

-La véracité de ce témoignage est cependant fréquemment remise en question, même par des défenseurs du l’existence du Bigfoot.

-En 1941, Jeannie Chapman et ses enfants dirent s’être échappés de chez eux parce qu’un sasquatch de 2 mètres 30 s’approchait de leur maison, située à Ruby Creek, en Colombie Britannique (Canada).

-En 1951, l’Américain Eric Shipton photographia ce qu’il présenta comme une empreinte de sasquatch, ce qui contribua à rendre la créature célèbre aux États-Unis (Beck et Ostman n’ayant à l’époque pas encore révélé leurs propres expériences à la presse, par peur du ridicule).

-En 1955, John Green, éditeur d’un journal Canadien, commença à publier des témoignages d’observations du Bigfoot. Il ne s’agissait à l’origine que d’un coup de publicité pour son petit journal et une partie de ses articles furent inventés de toute pièce mais, avec le temps, Green devint réellement passionné par la créature et devint une référence en la matière.

-John Green interviewa notamment William Roe, un trappeur qui affirma avoir observé de près un Bigfoot femelle en 1955, alors qu’il chassait dans des montagnes en Colombie Britannique. Il rapporta avoir été incapable de l’abattre malgré l’intérêt que le monde scientifique aurait porté à son cadavre, car il avait le sentiment qu’il s’agissait dans un sens d’un être humain également et qu’il n’aurait pu se pardonner de l’avoir tué.

-En 1958, le conducteur de bulldozer Jerry Crew apporta un moulage de ce qui semblait être une empreinte humaine de 41 cm de long et de 18 cm de large au bureau du Humboldt Times, qui en fit sa une et inventa le nom de Bigfoot. Jerry Crew et d’autres ouvriers avaient en effet découvert une série d’empreintes mystérieuses autour des bulldozers du chantier où ils travaillaient, à Bluff Creek (Californie).

-Des dizaines d’années plus tard, la famille du responsable du chantier, Raymond Wallace, révéla que ce dernier avait sculpté de faux pieds géants en bois et les avaient accrochés à ses chaussures pour créer les empreintes. Bien que cette explication soit contestée par certains cryptozoologues, elle est corroborée par le témoignage de John Auman, un ex-bûcheron selon lequel Wallace aurait effectivement disposé des empreintes géantes autour des bulldozers : son intention aurait à l’origine été d’effrayer les voleurs et vandales qui s’étaient attaqués aux véhicules.

-Le 20 octobre 1967, Roger Patterson  et Robert Grimlin filmèrent à Bluff Creek ce qu’ils présentèrent comme un sasquatch?. L’authenticité du film est cependant très controversée, ce qui ne l’empêche pas d’être considéré par beaucoup de défenseurs du Bigfoot comme l’une des meilleures preuves de son existence.

-À l’heure actuelle encore, des dizaines de nouveaux témoignages sont rapportés chaque année et sont notamment repris sur des sites comme BigfootEncounters.com.

Explications

-De nombreuses explications ont été avancées au sujet de Bigfoot, tant par ceux qui défendent son existence que par ses détracteurs.

-Selon ses défenseurs, le Bigfoot serait :

-Un autre hominidé, tel que l’homme de Néanderthal, l‘Homo Erectus, le Paranthropus robustus ou encore le Giganpithèque, voire un grand singe jusqu’ici inconnu. Aucune preuve fossile de la présence passée de ces espèces sur le continent américain n’a cependant été trouvée jusqu’ici et aucune d’entre elle ne répond fidèlement aux descriptions du Bigfoot. Cette hypothèse est cependant la plus répandue.

Sources:

-textes:

http://www.paranormal-encyclopedie.com

-images:

 



Laisser un commentaire

samikk |
KERAI BOUDJEMAA |
2011 - Année Internationale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SCIENCE FOR FUN
| jerseys123
| MARS SCOOP : Incroyables dé...